Sélectionner une page

Inauguration à Nanterre de la première école en terre crue d’Ile-de-France !

22 Juil, 2019

En présence du Maire de Nanterre, Patrick Jarry, du Président du Conseil Général des Hauts de Seine, Patrick Devedjian, du Préfet de police des Hauts de Seine, Pierre Soubelet et des architectes de ce chantier novateur, toa architectes associés, le Groupe Scolaire Miriam-Makeba a été inauguré vendredi 5 juillet 2019.

 

200 personnes, adultes et enfants, sont venues en cette belle journée estivale découvrir leur nouvel établissement scolaire qui jouxte l’éco-quartier Cœur Université.

Pour l’occasion des ateliers ludiques et pédagogiques ont été organisés afin de familiariser les enfants avec la terre crue et leur permettre de faire eux même du pisé.


Cette école écologique est une première en île-de-France …

 

Cet établissement, comme le souligne la mairie, « reflète le double engagement de la ville de Nanterre en matière de réussite éducative et d’écologie urbaine ».

La haute qualité environnementale exigée par la ville pour la construction du nouvel équipement a conduit les architectes Olivier Méheux et Pascal Thomas (toa architectes associés) à faire des choix novateurs.

Le plus important est celui de la terre crue, ce matériau naturel et ancestral qui fait ainsi son retour dans l’architecture urbaine ! En effet, rappelons-le, l’utilisation de la terre crue (pisé) pour la construction d’un bâtiment accueillant du public est une première en Île-de-France.

Pourtant, comme le souligne notre article « construction en terre crue à Nanterre : un chantier pionnier  aux portes de Paris ! » la terre crue est un matériau qui présente de nombreux avantages.

Naturelle et disponible en abondance, son bilan carbone est très faible. Elle est par ailleurs facilement réversible et recyclable à l’infini. Sa capacité à réguler l’hygrothermie d’une pièce ou d’un espace intérieur (régulation hygrométrique et thermique) offre un vrai confort de vie.

Les records de chaleur que nous avons connus cet été en Ile-de-France ont permis d’apprécier pleinement cette « climatisation » naturelle qu’apporte le pisé. En effet, en cette fin de canicule la température intérieure de l’école était restée confortable.

Le groupe scolaire Miriam-Makeba a été conçu pour minimiser ses impacts et générer plus d’énergie qu’il en consomme. Sa construction et les choix techniques faits ont été guidés par une réflexion sur l’école à énergie positive et une approche bioclimatique visant à optimiser les qualités intrinsèques du bâti.

La verrière positionnée au-dessus du mur intérieur en pisé, augmente la captation de lumière et de chaleur, et amplifie sa restitution grâce à l’inertie thermique de la terre crue (pisé).

 

Un système de mur trombe a également été installé dans certaines salles de classe pour permettre à mi-saison une ventilation naturelle des espaces.

La production de chaleur (chauffage des bâtiments et eau chaude sanitaire) est assurée par une chaufferie bois alimentée par granulés et le toit-terrasse végétalisé de l’école est équipé de panneaux photovoltaïques. (Lire notre article « bientôt une école à énergie positive avec des murs en terre ! « )

L’établissement qui compte 15 classes (maternelle et élémentaire) et un centre de loisirs ouvrira ses portes dès la rentrée scolaire 2019.

 

Pin It on Pinterest

Share This