Sélectionner une page

15 Oct, 2018

Comparatif Adobe, Bauge, Pisé et Terre coulée : quelle technique privilégier pour construire en terre crue ?

Par Martin POINTET, BETerre

 

Martin Pointet, expert de la construction en terre crue, nous livre son éclairage avec ce comparatif entre la Bauge, l’Adobe, le Pisé et la Terre coulée.

 

La terre est un matériau ancestral, utilisé depuis la nuit des temps pour construire des bâtiments et habitations. Les techniques traditionnelles pour monter des murs porteurs sont la bauge, le pisé et l’adobe. La terre coulée est en revanche une technique nouvelle qui s’apparente à celle du béton coulé.

Chacune de ces techniques a ses particularités. L’état hydrique du mélange lors de la mise en œuvre, la composition de la terre utilisée ainsi que la façon de la mettre en œuvre diffèrent :

 

  • La BAUGE est une technique rurale.
    On la retrouve principalement en Normandie, en Bretagne et en Vendée.
    La terre utilisée pour sa mise en œuvre est argilo-limoneuse, généralement mélangée à des fibres végétales. C’est une terre plus grasse, plus collante. Des mottes de terre plastique sont assemblées directement sur le mur. Construit par levées de 40 à 60cm le mur est traditionnellement réalisé sans coffrage et façonné au fur et à mesure du montage.

 

 

  • Le PISE utilise une terre argilo graveleuse, non végétale.
    On le retrouve plutôt dans la région Rhône Alpes.
    La mise en œuvre du pisé nécessite un coffrage et le montage du mur se fait par tassement de la terre en couches successives à l’aide d’un outil pneumatique.
    Le pisé requiert un travail de la terre à une teneur en eau humide, c’est à dire avec très peu d’eau dans la matière pour la mettre en œuvre. Une fois le mur monté, le décoffrage se fait immédiatement pour permettre à l’eau de s’évaporer, donc au mur de sécher.

 

 

  • L’ADOBE est une brique de terre crue.
    Il s’agit de briques de terre qui ont été séchées à l’air sans avoir été cuites dans un four. On utilise une terre argileuse à laquelle on peut ajouter des fibres végétales. Les briques sont traditionnellement moulées à la main dans un moule en bois puis séchées à température ambiante.
    Le matériau utilisé est « préfabriqué », c’est-à-dire qu’il est fabriqué avant le chantier, puis livré sur site pour être assemblé comme une maçonnerie conventionnelle.
    Traditionnellement, on retrouve l’adobe dans la région toulousaine.

 

 

  • La TERRE COULEE est une technique assez proche du béton de ciment qui est encore le principal matériau utilisé en France (béton ciment = 80% des constructions en France).
    La terre est coulée dans un coffrage, dans un état visqueux, puis elle est « vibrée » pour chasser l’air et densifier le matériau.

Qu’est-ce qui guide le choix d’une technique de mise en œuvre ?

Pour la construction de bâtiment en neuf, le choix doit avoir été fait en amont par les architectes et répondre à des problématiques techniques et esthétiques. En phase étude, il est intéressant d’analyser le bassin économique, la culture constructive et les ressources locales.

 

Pour en savoir plus sur les avantages de la terre crue, les raisons de l’utiliser dans l’architecture urbaine, nous vous invitons à lire cet article : « Construire en terre crue à Nanterre: un chantier pionnier aux portes de Paris ! »

Par Martin POINTET, expert construction en terre crue

Pin It on Pinterest

Share This